CAR NOUS NE SOMMES MÊME PAS CURIEUX DE VOIR DANS QUEL ÉTAT RESSORTIRA L’UNIVERS APRÈS AVOIR ÉTÉ SECOUÉ DANS NOTRE SHAKER

On peut s'en passer ou réduire sa présence ceux d'avant s'en passaient d'autant mieux qu'il n'existait pas je redécouvre la méditation le papier blanc à noircir l'oeil libéré du rectangle traumagique le silence brut alors l'addiction dans laquelle on me tient plus ou moins finement est-elle ce que je veux de moi dans cette vie ou dois-je lutter contre ma dépendance pour en limiter l'emprise sur mon goût pour la solitude pour l'état déconnecté pour l'observation du monde par moi-même à la manière directe non sensionnalisante et très restreinte apparemment en vécus excitants l'interrogation porte finalement davantage sur le rejet de moi-même que sur le rejet du monde sur ma peur d'être seul largué sur l'îlot nostalgicoringard alors que des ouvertures passionnantes émergent continuellement du flux d'informations à trier filtrer hiérarchiser ai-je l'aptitude d'agir sainement hors de ces soubresauts sans lendemain de ces thrills de quelques secondes de ces shoots viraux suis-je capable de ne pas être vulnérable à une destruction de mes potentielles actions approfondies suis-je bien à surfer l'émotion ultrabrève dans une écume superficielle brassée de si petites insignifiances à liker comme on se grégarise de rien entièrement hypnotisé par l'extraordinaire variété de mes rides pourtant vous le savez vous mes followers comme j'aime cracher cracher aussi sur mon époque 

Vous devez être un utilisateur enregistré du site pour pouvoir commenter les articles

Derniers textes

Derniers commentaires

  • .

    Stecha.old 02.06.2015 08:03
    RE: .
    La confiture à poète c'est la tendresse du monde ou la crème de la Ligoudille.

    Lire la suite...