CAR NOUS NE SOMMES MÊME PAS CURIEUX DE VOIR DANS QUEL ÉTAT RESSORTIRA L’UNIVERS APRÈS AVOIR ÉTÉ SECOUÉ DANS NOTRE SHAKER

tu attends l´amie 
tu frimes dans la ruelle et tremble sur le boulevard

je ne me défoulerai que sur vos roulottes

on s´est mis au druidisme
je me suis placé devant une habitante enlogementée
ma raison n´échappe jamais totalement aux fées

elle a aussi congelé les câbles des tortures
ils menacèrent de ramper
à tombouctou pour ma remise à vif
vous allez détester ne pas faiblir

tu moisis aussi en rêvant

je proviens de cette courbe à défaut de procéder de cette courbure
tu sautilles en croyant bondir
priez-vous encore
la foule charge-t-elle irrationnellement
dans quel lit la plus belle s´ennuie-t-elle le moins
un collectif de trous se plaint de l´arrivée massive de creux
son détachement allait jusqu´à ronfler pendant la virtuosité


j´ai pesé vos hosties

la femme idéale espère être allégorisée

Vous devez être un utilisateur enregistré du site pour pouvoir commenter les articles

Derniers textes

Derniers commentaires

  • .

    Stecha.old 02.06.2015 08:03
    RE: .
    La confiture à poète c'est la tendresse du monde ou la crème de la Ligoudille.

    Lire la suite...