CAR NOUS NE SOMMES MÊME PAS CURIEUX DE VOIR DANS QUEL ÉTAT RESSORTIRA L’UNIVERS APRÈS AVOIR ÉTÉ SECOUÉ DANS NOTRE SHAKER

Et si
Pris
Dans les filandrosités
Les yeux
Boueux
De la fange des bayous
Les mains
Blanches
Aux travaux de subsistance
L'envie
Gauchie
De frénèze bestiale en les joncs
J'y allais
Droit comme un briscard
Ravagé comme une pucelle au premier coït
Héroïque 
Inconsciemment
Faux sacrifice
Le doigt sur la gâchette
Deux machettes au côté
De ma panoplie d'aventurier
Gare hommes primitifs
Je vous apporte
Ma curiosité
Mes microbes
J'ai fait 223 photos de votre totem
Quand je reviendrai avec les civilisés
Je vous raconterai tout tousse 
Jamais vous entendez je ne dirai les sauvages
Je giflerai les sarcastiques
Pour l'heure remplissez-moi jamais vous n'aurez un contenant aussi profond
Je suis votre chance votre malheur votre distraction de la décennie
Si vous me pensez inconvenant 
Videz mon corps achalandé à vos esprits bouffeurs d'abats
Mon sang tient à bouillir que je termine en boudin dans vos bouches ou en flaque de lave aux abords de vos cahutes
Je n'ai amené comme cadeau que ma présence absorbante
 
 
 

Vous devez être un utilisateur enregistré du site pour pouvoir commenter les articles

Derniers textes

Derniers commentaires

  • .

    Stecha.old 02.06.2015 08:03
    RE: .
    La confiture à poète c'est la tendresse du monde ou la crème de la Ligoudille.

    Lire la suite...