CAR NOUS NE SOMMES MÊME PAS CURIEUX DE VOIR DANS QUEL ÉTAT RESSORTIRA L’UNIVERS APRÈS AVOIR ÉTÉ SECOUÉ DANS NOTRE SHAKER

variateur de joie le bonheur recule pas à nous tsunamier le ciel a fini par être le suaire idoine de notre peur qu'on dorme paisiblement aux agitations vers la fin doréique coloreuse de partout la peau lambeauisée

rien n'a forcé le bleu à prendre la forme du ciel

j'ai lu ces mots je me suis dit tiens c'est exactement ce que j'ai écrit pendant mon rêve avant de déchirer la feuille pensant que c'était de la merde

qu'on stagne dimanche ou lundi

pourquoi paie-t-il autant

face à ce que j'écris il n'est pas interdit d'éprouver un certain dégoût d'ailleurs si je me mettais à votre place je dirais que l'étalage de cette vulgarité n'est pas de la seule responsabilité de notre époque

le saucisson sait ce qu'il doit au cochon

parmi tous ces crucifiés il y a bien un de tes ancêtres évidemment c'est celui qui demande de leur pardonner car ils ne savent pas ce qu'ils font

comment mademoiselle estivale en rire allez-vous supporter ce gros pull d'hiver sur votre ossature printanière


Vous devez être un utilisateur enregistré du site pour pouvoir commenter les articles

Derniers textes

Derniers commentaires

  • .

    Stecha.old 02.06.2015 08:03
    RE: .
    La confiture à poète c'est la tendresse du monde ou la crème de la Ligoudille.

    Lire la suite...