ce matin comme tous les matins tristes je suis allé caresser le marbre de la tombe de ma maman
le marbre pour la première fois a gigoté sous la moiteur de ma main filiale
j'ai été assez ébranlé pour aller le dire au maire qui a été avec moi en quatrième et troisième après j'ai redoublé lui pas
le maire m'accueille en short sa femme a une nuisette couleur allumeuse
le maire a surtout dit cette phrase c'est la faute au marbrier ultrasensible
on retourne au cimetière ensemble lui et moi j'ai la faiblesse de croire que sa femme fera ce que je lui dirai de faire quand elle se retrouvera nue dans mon lit qui ne déteste pas ce genre de surcharge pondérale
le maire touche le marbre sous lequel gît ma pauvresse
le marbre reste de marbre
toucheletoi
je le touche moi le marbre émet une légère zonzonnade
écoute dit le maire je m'en occupe lundi je crois que le marbrier importe du marbre musical chinois
il voit que lundi c'est loin pour moi qu'il ne peut pas me laisser comme ça
si tu veux viens dormir chez moi
je veux bien
on retourne chez lui en respectant les limitations de vitesse
sa femme a troqué sa nuisette allumeuse pour une nuisette violemoivite
le maire dit qu'il a des affaires urgentes à régler mais que mariska prendra soin de moi
il part je la possède il revient on mange il va faire une sieste je la rebelote on dîne on va dormir le maire dort elle vient me rejoindre dans mon lit de faux ami il va pisser on retient nos halètements il se rendort on se déchaîne
le lendemain à 18h il me dit maintenant que tu as bien meilleure mine tu peux rentrer chez toi je te dirai ce que peut faire le marbrier