un jour j'ai souri trop

longtemps pour que

ma rate n'en profite 

pas pour sortir 

elle a roulé sur le

tapis persan évitant 

de peu les tigres 

blancs en chasse

elle s'est fait 

chatouiller par 

chaque frange de 

mon canapé qui n'en

demandait pas tant

pour la satisfaction

de sa partie basse

on se croit en

sécurité avec un

carrelage jaune

canari eh bien en

l'occurrence ma rate

a pris trop de vitesse

elle a fini par 

percuter mon pied

qui l'a pris pour

une imposture

arrondi jamais tir

ne fut si éloignateur

pourtant mes 

viscères ont enquêté

dans tous les

coinrecoins