si tu es pâle viens

je me servirai

de mes bras

pour attirer leur

attention sur toi

le soleil ralentira

la nuit accélérera

je n'ai pas l'oeil rouge

je pourrai une seule fois

sortir de la veulerie

je ne regarderai plus au

travers des

feuilles trouées

la colline nous

donnera de la

descente

ma langue ne

sait pas

cautériser

le galop

nous éloigne de

l'ambulance