on me propose sans

arabesque de passer du

temps avec des courbes

j'hésite

(et l'omnivers sait putain

que ce n'est pas moi

d'hésiter)

je parle de la lassitude

que j'éprouve sur les

courbes de femmes

j'évoque de réelles

contrattentes avec des

courbes de torsion

j'enchaîne sur le bluff

de ces néocourbes

je conclus avec mon

étude sur les bienfaits

de la courbitude

soudain on me propose

de passer du temps avec

des surunivers 

j'accepte sans entrain au

niveau de ma matière

non visible