CAR NOUS NE SOMMES MÊME PAS CURIEUX DE VOIR DANS QUEL ÉTAT RESSORTIRA L’UNIVERS APRÈS AVOIR ÉTÉ SECOUÉ DANS NOTRE SHAKER

pendant que leurs

femmes me sucent je

regarde leurs dos

luisants qui s'échinent

pour moi le jus qui

sort de mon âme ne

m'apaise pas les ongles

ni les contours de mon

domaine ni les confins

de ma voracité je suis à

la chamaille avec le

temps sans qu'aucune

des 3 759 horloges qui

jonchent mon sol ne

puisse arbitrer notre

affrontement

cyclopéen



Vous devez être un utilisateur enregistré du site pour pouvoir commenter les articles

Derniers textes

Derniers commentaires

  • .

    Stecha.old 02.06.2015 08:03
    RE: .
    La confiture à poète c'est la tendresse du monde ou la crème de la Ligoudille.

    Lire la suite...