CAR NOUS NE SOMMES MÊME PAS CURIEUX DE VOIR DANS QUEL ÉTAT RESSORTIRA L’UNIVERS APRÈS AVOIR ÉTÉ SECOUÉ DANS NOTRE SHAKER

Rohinga alla à la pierre
Comme tous les hommes
Depuis que Tada n'avait pas pu soulever la pierre il fallait que dieu désignât un homme capable de le faire
L'élu soulèvera la pierre devant tous chaque trois jours jusqu'à ce qu'il échoue
Tada avait pu soulever 26 fois la pierre les 26 confiances de dieu sur lui
Rohinga échoua comme tous les hommes
C'était la première fois que dieu ne donnait pas le pouvoir de soulever la pierre
On ne sut rien des grands intermédiaires dieu était muet
Une femme dit qu'il fallait laisser les femmes essayer
Les hommes eurent peur
Le devin des destins cachés ne riait pas il dit qu'il fallait que quelqu'un soulevât la pierre il proposa que dieu se reprenne qu'on retente le lendemain
Le lendemain chaque homme échoua à lever la pierre
La même femme répéta qu'il fallait laisser essayer les femmes
On était au désarroi
Comment dieu pourrait-il accorder sa confiance à une femme plutôt qu'à n'importe quel homme
Les hommes se réunirent même les guerriers avait l'air inoffensifs
Ils sortirent de l'espace des décisions communes oui il fallait laisser essayer les femmes
Moutra souleva la pierre
Dieu avait perdu la tête
Comment une femme pourrait-elle prendre une bonne décision pour la tribu
Comme il était l'usage on demanda à Moutra quelle était son idée
Elle dit qu'il fallait rationaliser les dépenses
Elle dut expliquer
Les guerriers pleuraient
Chaque homme espéra que dans 3 jours Moutra ne pût pas soulever la pierre
Les hommes firent semblant d'aller dans le sens de Moutra
Trois jours après Moutra souleva la pierre
Ce que craignait le chef total advint
Moutra soulevait la pierre et plus grave ses orientations étaient efficaces
Les hommes se sentirent humiliés
Humiliés par dieu qui était peut-être finalement un dieu femelle
Moutra montrait la voie
Elle parlait simplement elle était sûre de ses propositions
Tout se passait bien mais les hommes avaient la queue en berne
Un jour un devin extirpa un mot unique à dieu
Le mot parité
Les hommes tremblèrent
Ils ne s'habitueraient jamais
Un devin trouva la solution
Il dit mentit que dieu avait dit que la pierre n'était plus son choix
Il dit que la nouvelle épreuve était une épreuve de compétence de chasse
Les hommes reprirent le pouvoir
Les guerres reprirent
Les femmes reprirent du subalterne

Vous devez être un utilisateur enregistré du site pour pouvoir commenter les articles

Derniers textes

Derniers commentaires

  • .

    Stecha.old 02.06.2015 08:03
    RE: .
    La confiture à poète c'est la tendresse du monde ou la crème de la Ligoudille.

    Lire la suite...